Manger végétalien pour Noël – L & # 39; Hebdo Journal

Manger végétalien pour Noël – L & # 39; Hebdo Journal

décembre 22, 2019 Non Par Camille Leroy


Noël est reconnu comme une célébration des traditions, qu'il s'agisse de musique ou de nourriture. Mais qu'en est-il des recettes transmises de génération en génération lorsque nous remettons en question nos choix alimentaires et, par exemple, nous tournons vers le véganisme? Qu'advient-il de la célèbre tourtière ou du traditionnel ragoût de boulettes?

Gabrielle Cossette, propriétaire du Café Frida et Dep Frida, deux restaurants 100% végétaliens, pense qu'elle a été gâtée lors de sa transition vers le véganisme.

"Quand j'ai arrêté de manger de la viande, 70% de ma famille a fait de même. Ma mère est devenue presque végétalienne, tout comme mon beau-père, ma sœur et mon frère, et ma grand-mère y est très ouverte. Ils ne se soucient pas de la viande et comprennent les problèmes qui se cachent derrière le processus ", a déclaré l’homme d’affaires.

Elle comprend cependant que tout le monde n'a pas de chance, car ce que nous mettons dans notre assiette est, selon elle, une affaire délicate.

"Les gens apprécient leur viande et aiment sentir qu’ils s’offrent un luxe en payant une belle boucherie. Mais même à Noël, qui est une période d’excès, on ne peut plus la manger. Elle peut être contraignante pour ceux qui ils n'ont pas pensé à manger de la viande et ils ne l'ont jamais fait non plus. Je trouve difficile, oui, de combiner les deux façons de penser, et encore plus à Noël ", a expliqué Gabrielle.

Mais, comme pour Frida, Gabrielle Cossette montre l'exemple. "Lors des réceptions de Noël, j'apporte ma tarte végétalienne, ma sauce à la viande vegan, je peux même faire un ragoût de boulettes de viande ou cassoulet ou vegan. Les gens le goûtent et l'année prochaine, ils disent: «Je ne vais pas faire de boulettes de viande, apportez les vôtres», a-t-elle déclaré.

Pour lui, c'est la meilleure façon d'aider la famille à comprendre et à accepter ces choix, plutôt que de se concentrer sur la culpabilité. «La moitié de la table sera végétalienne dans trois ans, car vous prouverez avec vos recettes que c'est bon, amusant, sain, bon marché et différent», dit-elle.

Même si nous suivons nos recettes traditionnelles, Gabrielle Cossette s'assure que vous puissiez trouver des goûts similaires dans les plats végétaliens. "Les recettes végétaliennes que nous connaissons sont très bonnes. Aujourd'hui, les recettes sont abordables et faciles à réaliser, d'autant plus que le travail a déjà été fait pour reproduire les textures et les saveurs", ajoute-t-il.

«Nous pouvons honorer la recette de notre grand-mère, même si elle est végétalienne. Ce n'est pas grave si cette fois ce n'est pas le morceau de porc », explique le propriétaire de Frida.

Ce dernier explique que pour faire une tarte à la viande, par exemple, vous pouvez faire cuire des protéines végétales texturées. "Ce sont des graines de soja qui ressemblent et se sentent similaires au bœuf haché et absorbent la saveur que vous donnez. C'est bon marché et contient autant de protéines que la viande, mais pas de matières grasses. C'est comme le produit magique. Sinon, le maïs, une céréale souvent trouvé en combinaison avec des lentilles, fait l'affaire. "

Pour ceux qui n'ont pas le temps de se consacrer à la préparation de plats végétaliens traditionnels, il est possible d'en préparer déjà à Frida.

Promotion chez notre partenaire